Archives 13 du blog


Tous mes textes bénéficient du droit d'auteur.©



Dans cette archive, j'ai reposté tous les faits insolites décrits dans le site...
puisqu'aussi bien, chez nous, le paranormal, c'est normal!!!



TOUTES LES ARCHIVES: SOMMAIRE des archives

Malabar, Carambar!

fantosmie de chewing_gum
samedi 14 juillet 2018, 09:10 une fantosmie sucrée
Ce vendredi 13 juillet 2018, de nouveau, une fantosmie. C'est-à-dire une odeur fantôme dont on ne sait pourquoi elle vient et de quoi elle est l'avertissement. Il arrive que des gens la ressentent en foule…
J'ai fais une vidéo sur ma chaîne Youtube pour l'expliquer.
https://youtu.be/X9FXpdMWGZs
Elle a fait pas mal de vue et cela signifie que la fantosmie arrive à beaucoup de gens. La plupart de mes vidéos sont des films faits de textes. Ce serait bien de les lire en entier. Toutes les explications sont détaillées très précisément avec les références scientifiques.
Revenons à ma fantosmie. La précédente, ne m'a rien amené à comprendre. Aucun problème à gérer. Ou alors, je suis tellement habituée à avoir des soucis que je ne me rends pas compte qu'une fantosmie m'averti de quoi que ce soit. Il me faut changer mon canapé, il a juste trois ans. L'obsolescence des choses! Il y a 30 ans, on vous aurait dit que vous trouvez de magnifiques canapés à moins de 300 €, vous auriez ri fougueusement. J'en ai un en vue, vu sur un site… un rouge, comme il me faut. Il est encore moins cher. Et celui-ci est convertible de plus. Mais la qualité? ça ne devrait pas valoir tripette ….
Ce 13 juillet, comme le titre l'indique j'ai “senti“ très longuement, une odeur de chewing-gum. Cela m'a fait penser à celle des Malabar, vous savez ces gros chewing-gums dont les jeunes enfants ont les mâchoires prêtes à exploser lorsqu'ils les ont en bouche. Ils ont tellement de soucis pour le rendre “bouillie“ que souvent, on voit des larmes couler! (Je dis cela, bien sûr, parce que moi-même, étant môme….).
Au moment où l'on tente de broyer le gros morceau de confiserie, on sent, sous la dent, une odeur tellement reconnaissable: le goût de l'enfance, en quelque sorte. J'ai “subie“ cette super bonne odeur sucrée de 9h30 à 12 h…. dur, dur, ensuite de manger mes spaghetti de courgettes du jardin à la vinaigrette.
Et ce matin du 14 juillet (non, je ne vais pas défiler!), cela fait à peu près une demi-heure que je “sens“ l'odeur du… Carembar. Pourquoi?
J'ai une amie qui est passé la veille (jeudi) et qui m'a apporté des tas de pâtisseries: baba-au-rhum, millefeuilles, éclair au café et même des cornets de glace! Je dois donc, avoir des réminiscences de sucre dans la bouche. Peut-être. Ou pas. Va comprendre, Charles!
Moi, qui ne sucre plus mon café depuis 1972. Nous mangeons rarement des pâtisseries de professionnels, trop sucrées. Plus l'habitude. Quand je fais un gâteau, je mets très, très peu de sucre. Ou pas. Nous avons largement remplacés les gâteaux par des coupes glacées… avec beaucoup mais alors, beaucoup de chantilly, notre péché mignon.
L'odeur de confiserie n'étant pas calorique… je me contente d'apprécier ces fantosmie sucrées.
C'est tout de même mieux que d'entendre un coup de fusil dans la cuisine
https://youtu.be/eEkjbk-pVgk
ou de voir la poubelle sauter de l'évier!
https://youtu.be/1jhIeLAXeXg
Mais, c'est assez étrange non?

Quoi de neuf en télépsychie?

télépsychie: horloge de ma cuisine
Vendredi 13 Juillet 2018, 10:49
Ce mercredi 11 juillet 2018, j'étais en train de discuter avec une connaissance. Machinalement, j'ai regardé l'horloge de ma cuisine. Elle est assez grande, rouge, pour la voir de loin. Sans y prêter garde, j'ai lu midi 12 minutes. L'aiguille des secondes bougeait normalement. J'étais à l'ordinateur et sans y prendre garde, encore une fois, j'aperçois l'heure, en bas, à droite: 13 h 12. J'étais le PC sans “percuter“ comme disent ceux qui ne font jamais de boxe mais se croient malin…
La dame qui parlait, parlait… dos à l'horloge. Elle me racontait des tas de choses sur sa vie passée. Comme pour tout le monde, elle avait eu bien des soucis: adultère du mari, divorce, deux enfants à élever seule, etc… Parfois, je participais, racontais une anecdote me concernant. Du coin de l'œil, je voyais mon horloge dont l'aiguille des secondes faisait le tour du cadran, comme il se doit. L'heure indiquée était midi 12 minutes. Au bout de dix minutes de conversation à bâtons rompus, j'ai fini par intégrer que quelque chose n'était pas normal. J'ai interrompu la dame et lui ai dit: “mais, qu'est-ce qu'elle a mon horloge? elle fonctionne mais est bloquée sur midi 12 depuis un bon moment?".
La dame s'interromps, regarde l'horloge et cela lui semble normal puisque l'aiguille des secondes continue de faire le tour du cadran. Je lui dis: “impossible qu'il soit midi 12; je viens d'éteindre l'ordi et il était 13 H 10; il est plus tard que midi, c'est sûr“. Elle regarde son smartphone et vois bien qu'il est exactement 13 h 32.
On remet la pendule à l'heure et blaguons encore.. Deux minutes plus tard, nous vérifions: l'horloge fonctionne bien, elle indique 13h 34. Elle me dit: “encore le mental, vous croyez?". (c'est la dame qui était là lorsque ma poubelle à fait un saut de “suicide“ dans ma cuisine, depuis l'évier).
“Sinon, quoi!?" lui répondis-je.
Oui, sinon quoi!
Le fantôme dans ma poubelle, à lire sur mon compte Youtube
https://youtu.be/1jhIeLAXeXg

Mon portable recommence ses bizarreries

télépsychie
samedi 30 juin 2018, 06:29
Je devrais signaler chaque événement de ce type. Ce n'est pas parce que je n'en fait pas écho qu'ils ne se produisent pas: télé qui s'éteint seule en plein film S.F., claquements et bruits divers dans la maison, trucs invisibles qui semblent “tomber“… j'en ai déjà parlé.
le cendrier qui obéissait à mes demandes: https://youtu.be/cDX8XtpSKz8
https://youtu.be/eEkjbk-pVgk
ou bien celui-ci qui m'a laissée bien ébahie: https://youtu.be/JCmHXyXbKKI
Il y a longtemps qu'il n'avait pas bougé, celui-là!
https://youtu.be/nOcDzumRhgY
et tellement d'autres dont j'ai répertorié les plus étranges et “surnaturels“ dans l'archive 13 du blog de mon site: www.josyanejoyce.com
Aussi avons-nous été bien surprises ma fille et moi. Vers 20 heures, je préparais le repas du soir, ce vendredi 29 juin 2018, et m'apprêtais à disposer le couvert dans la salle-à-manger lorsque j'ai entendu le portable vibrer.. une fois, deux fois… j'ai trouvé cela étrange et en ouvrant le clapet de l'appareil (je passe plus de 8 h par jour sur mon PC et donc, un smartphone ne me semble pas utile puisque j'ai internet en une seconde lorsque je désire surfer) et je m'aperçois et j'ai bel et bien un appel… donc, j'appuie sur le bouton et récupère l'appel au dernier moment avant que la personne ne se trouve confrontée au répondeur.
Ma fille qui m'entend parler seule vient voir ce que je fais et raconte, pensant que je m'adresse à elle. Elle comprend en un instant que je discute avec quelqu'un et ne dit rien. Quand je repose le portable, elle me dit: “je ne l'ai pas entendu sonner.
Moi non plus! Machine m'a appelée à 19 heures et cela “sonnait“ normal. (j'ai une chanson des Queen en sonnerie d'appel, tonitruante).
Ma fille se saisit du portable et trifouille dans l'appareil pour en avoir le cœur net. Elle appelle de son smartphone, rien. Re-essaie… re-trifouille. Je l'entends marmonner: “mais, qu'est-ce que c'est que cela?".
Ma fille est une “spécialiste“ en tous ces appareils “téléphonoformatique“ comme je les nomme en riant: en quelques secondes, elle a compris le fonctionnement de n'importe quel objet: portable, tablette, smartphone, graveur, box, etc… De mon côté, j'y parviens après quelques bonnes heures de râlage. Mais, j'y parviens et me débrouille donc tant bien que mal.
Elle cherche le fichier musical enregistré à mon goût et dit: “il est toujours-là mais on l'entend pratiquement pas“. “Ouf, me dis-je, je n'ai pas envie de perdre mon Queen“.
Puis, elle a compris. On n'entend pas les tambours de Quenn parce que le son est au minimum. Ce qu'elle me dit. “Je ne l'ai pas touché, bien sûr, tu te doute“.
“Oui, mais bon, comme cela se fait-il que cela bouge tout seul?".
Elle pose la question mais elle connaît déjà la réponse. Ce que je confirme: “tu sais bien, la télépsychie“….

Une  fantosmie vient de me frapper!

fantosmie d'avril 2018
dimanche 8 avril 2018, 11:55
Waouhhh! je viens, à l'instant, il est 11h25, ce dimanche 8 avril 2018, de sentir une merveilleuse fragrance fleurie. Cela a duré l'espace d'un instant mais pourtant c'était très intense et donc la courte durée semblait pourtant d'éternité. Je ne suis pas -ce que l'on dénomme- “nez“ en parfumerie, mais j'ai cru reconnaître une odeur mélangée de glaïeul, d'iris et Fleur de lys.
Non, je suis incapable de reconnaître une senteur de parfumerie mais le parfum est toujours associé à la vision fugitive de la fleur. Chaque senteur arrive détachée l'une de l'autre et puis, elles semblent se mélanger pour n'en faire qu'une unique, indescriptible. Une odeur, toujours envoûtante et charmeuse qui me laisse chaque fois un sentiment de regret, une fois disparue.
Quel bonheur! Lorsque je sens des odeurs de fleurs, il m'arrive rapidement dans la journée même ou dans très peu de jours suivants une bonne nouvelle (n'importe quel genre de chance ou de réussite!).
J'ai déjà parlé de ce phénomène que vous pouvez lire sur ce site et sur un film-textes de mon compte Youtube: https://youtu.be/X9FXpdMWGZs
On appelle cela “fantosmie“; voici l'explication.
Certaines personnes rapportent des odeurs étranges dans des endroits où elles ne devraient être. L'apparition de ces odeurs s'associe à un contexte où leur étrangeté donne l'impression qu'elles sont de nature paranormale; ce phénomène est décrit sous le nom de fantosmie; elle se produit parfois dans des situations sans contexte spécifique mais, il arrive parfois qu'elle soit associée au phénomène de la télépsychie (influence du mental sur les objets).
Il peut arriver que surviennent des odeurs récurrentes, surprenantes ou nauséabondes.
Ces odeurs peuvent être perçues par de nombreuses personnes sans qu'aucune source susceptible d'émettre ces odeurs, soit identifiée.
Si vous y associez le phénomène de l'intellection (qui est une croyance vive en une “situation -ici- paranormale“ dont la violence s'inscrit dans la psyché de la personne) cela devient alors une intuition; Celle-ci est une fonction irrationnelle de perception, une fonction fondamentale de la psyché qui transmet la perception par voie inconsciente. C'est une certitude de l'intuition qui, finalement, repose sur certains faits psychologiques déterminés, mais dont la réalisation et la disponibilité restent inconscientes.
Cette odeur étrangement envoûtante, je voudrai que vous la sentiez vous-aussi. Cela évoque tellement l'idée du Paradis que certains ont imaginés… que, personnellement, j'aimerais bien qu'il existât!
Et bien, j'arrête cet article. J'espère maintenant -avec impatience- qu'il s'agit de l'annonce d'une excellente nouvelle! Ce n'est pas toujours le cas. Mais bon, je reste positive!

Quoi de neuf en télépsychie?

invisible
mardi 3 avril 2018, 10:33
Coups de fusils ... "invisibles"... dans ma cuisine! C'est arrivé plusieurs fois.
C'était le mercredi 28 mars 2018, soudain, derrière nous, dans la cuisine (américaine) un puissant et violent coup, genre coup de feu!
C'est la nouvelle “mode“… lorsque nous ne nous intéressons plus aux portes qui s'ouvrent seule, au décodeur qui, tout à coup, en plein film à la demande, non seulement s'arrête mais…. éteint le disque dur ET la télé! Rageant. Rallumer tout, re-télécharger le film (car bien sûr, il a disparu du disque dur) et devoir attendre l'endroit précis où le film s'est arrêté!...
Donc, depuis quelques semaines, nouvelles télépsychies, entendre des coups violents
"tirés" dans la cuisine... comme des coups de fusil ou révolver
Nous avons cru que c'était violent, déjà, les premières fois, mais le bruit augmente en intensité.... de plus en plus fort! Bientôt, on croira que c'est le fantôme d'Eliot Ness, l'incorruptible, poursuivant tous les gangsters de Chicago qui s'entraîne chez nous!
Bien sûr cela se passe durant la soirée télé, bien sûr durant le visionnage d'un film (du genre que nous aimons), genre fantastique (et donc, le 3e opus de Captain América) que ma fille avait vu au cinéma et pas moi.
Bien sûr, nous avons sursauté! Bien sûr, nous avons bloqué le film pour trouver l'origine du bruit... on aurait pu croire qu'un placard accroché au mur, dégringolait avec son contenu de verres, bols, etc.
Rien n'était tombé, il fallu se rendre à l'évidence au bout de cinq minutes. Ce qui m'a le plus surprise, c'est la réaction de ma fille: elle en a parlé durant deux jours: "ça alors, ce n'est pas croyable!".
"Mais comment? mais pourquoi?" Le 30 mars, j'avais une soirée "cassoulet" avec des ami-es... elle n'a pu s'empêche de raconter notre "avatar"! Elle a dû avoir plus peur que je ne le croyais. Pourtant, depuis tant d'années, elle est habituée à ces phénomènes bizarres qui se produisent, bien sûr… toujours, de façon intempestive.... pas le temps de si habituer finalement. Ils changent sans cesse de nature... c'est là tout le sel de la chose.

Le standard téléphonique et autres

le standard téléphonique
mercredi 7 février 2018, 07:31 ... radios étranges entendues dans ma tête
Nous venions juste d'emménager dans un appartement de la résidence Chantilly à Toulouse. J'étais très contente de cette appellation car, figurez-vous que ma fille et moi nous sommes gaga de chantilly! Qu'est-ce qu'on en mange! Et attention, pas de la chantilly en boîte: non! La meilleure bien évidemment: c'est celle que je fais au fouet.
Laissez moi m'extraire de ma gourmandise préférée qui pétille sur mes papilles et vous raconter la suite de cette note.
Les cartons n'étaient pas tous défaits qu'à un moment, dans la cuisine, je préparais une blanquette; comme il se doit, j'étais en train de peler les légumes et parer les champignons. A l'instant où j'allais allumer le robinet d'eau courante pour rincer mes doigts, j'entends fort et clair dans ma tête: “j'appelle le docteur Machin, j'appelle le docteur Machin“. Une voix de femme. Imaginez ma surprise! Je regarde autour de moi et me dirige vers le poste radio me demandant comment il avait pu s'allumer ou au contraire pourquoi je l'avais mal éteint. Surprise, il était bel et bien éteint. C'était un gros poste avec un bon gros bouton qu'il fallait tourner fortement.
A nouveau un bruit spécifique dans ma tête, de ces bruits que l'on entend quand un speaker prend la parole dans un haut parleur et dont un “gong“ le signale le début d'une info ou avertissement. Dans ces années-là, c'était un gong d'ouverture d'annonce verbale, qui pouvait se répéter à deux reprises. Il attirait l'attention et, on se devait de l'écouter attentivement.  On le faisait. C'était poli. En ce début 1972, je ne m'intéressais pas du tout à la voyance. Ce ne sera que l'année prochaine que ma petite enfant me dira, à l'âge de deux ans et demi: “man, pourquoi les gense y zont de la lumière autour d'eux… c'est quoi ça, dit maman?".
Pour l'heure, je me posais des tas de questions… mais, ne trouvait aucune réponse satisfaisante. J'ai fini par ne plus chercher à savoir…. puisque de toute façon, je l'entendais dans ma tête et uniquement dans mon nouvel appartement. En 1972, je travaillais comme photograveur offset dans un magazine (devenu quotidien) national consacré au rugby… à Toulouse, le rugby, c'est normal. Ce gong a perduré (plusieurs fois par jour) environ trois mois. Je travaillais toute la nuit jusqu'à 6 heures; je dormais jusque vers 13h; et le reste du temps, gong! puis les indications données…. Parfois, j'entendais distinctement les paroles prononcées par la femme; je savais qu'il y avait une clinique pas très loin de mon appartement… La clinique existe toujours, route de Revel (pour ceux qui la connaisse).
Depuis la route de Revel, on apercevait une immense antenne radio sur un des bâtiments. Je l'ai vue en faisant mon jogging. J'ai finalement compris que j'entendais le standard de celle-ci. Fort heureusement, je ne l'entendais pas en permanence et pas tous les jours. Et, c'est idiot, je n'ai même pas cherché à savoir à quelles heures et journées je l'entendais. Pour dire si j'étais peu perturbée par ce bruit inusité. Il faut dire que j'avais 22 ans et que ma vie avait déjà subi son lot de ravages incroyables… peu de choses m'étonnaient. Puis, soudain, un jour, plus rien: je ne sais pas pourquoi ce phénomène a disparu mais j'ai supposé que la clinique a changé de système de standard. Tout bonnement et simplement.
Durant les années suivantes, nous avons déménagé plusieurs fois et j'ai entendu ces
bruits "internes" de radio, (mais pas dans tous les appartements ou maisons); c'était une "radio  normale" avec parfois, les voix claires des animateurs, mais des paroles incompréhensibles pourtant… impossible de dire s'il s'agissait d'une radio française ou étrangère.... de la musique, diverse, entraînante, mais pas pénible. Pas de hurlements violents ou de boum-boums sévères.  Cela durait d'un à trois mois environ… je n'y prêtais même plus attention...puis, cela disparaissait comme ça! clac de doigt! et je m'apercevais un jour, tout à coup, du silence.
Ici, dans ma nouvelle maisonnette actuelle: j'ai entendu, cette radio étrange, pendant six mois. Puis, je l'ai de nouveau entendue, 2 ans après,  fin 2015, pendant un mois.
Je suis absolument incapable de vous dire à quoi relier des bruits dans ma tête. Ni pourquoi ils disparaissent tout à coup. Non plus pourquoi -dans cette habitation- ce phénomène à eu lieu à deux reprises assez rapprochées. Ni, s'il va se reproduire. Je ne sais si c'est un avertissement quelconque. Je ne sais même pas si c'est la même radio.
En fait, à chaque fois, je ne m'en suis pas préoccupé plus que cela. Les bruits intempestifs ont disparus tout seuls. Je reconnais que, deux ou trois fois, cela m'a cassé les pieds: entendre de la musique quand je voulais lire tranquille dans mon coin.
La radio dans la tête… et puis quoi encore? Un autre phénomène à lire une autre fois.
J'ai lu un article, jadis, où un homme entendait, nuit et jour, une radio dans sa tête. C'était très fort et aussi très net. Mieux que moi, il comprenait toutes les paroles et même les paroles des chansons…. cela ne cessait jamais. Le pauvre, il devenait fou! Les médecins le croyaient affabulateur. Après de vaines tentatives et recherches pour savoir la nature de ce mal étrange, presque démoniaque, il réussit à comprendre que son problème provenait d'une…. dent, nouvellement implantée dans sa mâchoire. On lui retira donc cette dent étrange (et on en remit, une autre bien des années plus tard) et il pu dormir tranquille, enfin! On a dit que c'était le ciment de la dent qui était métallique et conducteur d'ondes radio mais personne n'a su vraiment expliquer comment cela s'est amalgamé dans le ciment.
Tout ce que je raconte est l'exacte vérité. Ce genre de choses ne peut pas s'inventer! Mais, tout se même, il s'en passe des choses étranges dans la vie pour de nombreuses gens! dont beaucoup plus qu'on ne l'imagine restent secrètes.... les personnes qui sont victimes de ces bizarres événements n'osent pas en parler de crainte de passer pour fous!
Ou excentriques, à tout le moins!

Quoi de neuf? le minuteur

lundi 23 octobre 2017, 07:26 qui renaît de ses cendres
La dernière fois que j'ai parlé du minuteur, c'était le 9 août, cet été. Il m'a tellement mise en colère que j'ai retiré la pile et il est resté toute la nuit le ventre à l'air!
Non mais!
Je pensais, innocemment, qu'il allait, enfin, se tenir tranquille et fonctionner pépère comme tout minuteur qui se respecte.
Oui, da!
D'autant que ma fille est partie depuis une semaine chez ses amis et qu'elle ne s'en sert pas pour son minutage de produit anti-acariens.
Ce dimanche 22 octobre, j'étais benoîtement dans ma cuisine en train de couper en gros morceaux les dernières tomates du jardin pour en faire de la sauce. Bien qu'elles aient été molles pour les cornus et dures de peau pour les tomates grappes, nos 4 pieds ont eu un fort rendement… et il n'en reste pas pour la confiture de tomate verte… ce qui me convient car je n'aime pas tant que cela cette confiture. Mais, tout bon jardinier qui se respecte fait une “fin“ sucrée de ses tomates d'automne.
Presque deux kilos de tomates à parer et couper dans la marmite. J'ai les mains dégoulinantes de jus rouge et odorant. Voilà à peine dix minutes que mes mains bossent rapidement et je vous assure que je ne pense à rien; je suis toute à mon œuvre “gastronomique“: une bonne sauce tomate avec oignons et cansalade bien rôties, branche de thym, laurier et romarin du jardin et 4 petits carrés de sucre pour vaincre l'acidité… un classique de la cuisine…. je suis à ce que je fais mais pas concentrée (de tomate)… mes doigts travaillent et je ne suis pas en train de faire de la voyance, donc: la télépsychie ne peut pas fonctionner… normalement.
J'entends un petit et presque inaudible tintement. Sur le moment, je ne réagit pas puis, comme il ne cesse, je passe mes mains sous un filet d'eau courante et attrape un torchon pour les essuyer… le tintement chuchote… je dis cela parce qu'il est bien moins puissant que lorsque l'on utilise le minuteur.
Je pense en premier au four. En effet, la fois précédente, j'ai retiré les piles du minuteur durant toute une nuit et j'étais sûre que cela lui avait servi de leçon… le maigrelet ding-ding ne s'impose pas à l'esprit, je me dis que c'est le four. Je vérifie: tout est normal.
Puis, je comprends que Monsieur Minuteur est encore en train de faire des siennes. J'appuie sur le bouton “stop/start“ en bon Français d'outre-Atlantique.
Il indique 000. Dès que j'ai éteint l'hurluberlu, je vois qu'il indique: 2.00. C'est le minutage que ma fille utilise pour que son médicament agisse sous la langue.
Je n'ose pas remettre mes mains dans les tomates, de crainte qu'il recommence son manège. Non, il semble avoir compris. Rien ne bouge, pas de bruit.
Je retourne à mes tomates. Le minuteur est, en permanence “aimanté“ sur la porte congélo du réfrigérateur. Il tient bien en place, il ne bouge pas lorsque l'on ouvre ce dernier pour attraper un cornet de glace (notre petite provision gourmande). Je n'ai pas ouverte cette porte depuis la veille.
Dessous le coin congélo, il y a le réfrigérateur normal: 195 litres qu'il dit le manuel de l'appareil. Je n'ai pas ouvert cet appareil depuis midi. Il est plus de 16 heures. Le minuteur n'a pas été utilisé depuis plus d'une semaine.
Alors, quoi?

Quoi de neuf? la poubelle sauteuse

La poubelle sauteuse, 4 octobre 2017
jeudi 5 octobre 2017, 09:41
Je ne pensais pas que, deux jours seulement après un fait insolite, (le four dont le clavier se met à clignoter “fin de cuisson“ alors que, justement, je ne m'en suis pas servi, j'allais assister à un spectaculaire phénomène de télépsychie! Spectaculaire est une expression gentillette devrais-je dire.
Tous les mercredis, depuis plus d'un an, j'ai la visite d'une auxiliaire de ménage qui vient réaliser les taches ménagères que, désormais, ma maladie m'empêche de réaliser sans difficulté: nettoyer en hauteur, passer l'aspirateur, la serpillère… bref, je ne peu avoir des fils électriques entravant mes jambes. Je vous rassure, concernant la préparation de mes repas, elle n'est pas née celle qui me remplacera dernière mes ustensiles ménagers! Ici, le cassoulet, c'est sacré et c'est MA recette qui n'a rien à voir avec celui de William (il parait qu'ils ont trouvé un repreneur, grand bien fasse aux ouvriers et aux fainéants qui ne savent pas cuisiner!). Ne dites pas un cassoulet? c'est trop lourd, c'est trop gras! il existe un truc imparable pour que mon cassoulet passe comme une lettre à la poste, les heures après dégustation. Et donc, on peut en manger un tous les jours sans soucis sur son foie, juste sur sa ligne. Justement, ma ligne….
Par commodité d'aller et retour, le rideau qui sépare la salle-à-manger de la cuisine était tiré. Assise sur ma chaise de bureau rouge, qui tourne, devant mon écran de PC, j'expliquais à la dame comment utiliser une cocotte minute, genre marmite norvégienne, ce qui permet d'économiser énormément d'électricité (car chez elle, tout est électrique et halogène). Elle se trouvait sur le pas de la porte qui clôt le salon-cuisine et sépare de l'entrée de ma maisonnette récente, et moi, sur mon fauteuil, je voyais l'enfilade salon-cuisine du côté évier.
Cette dame à pris l'habitude de monter sur l'évier la grosse poubelle (vide bien sûr) d'intérieur que j'ai achetée du temps où on ne faisait pas le tri écolo. On y glisse des sacs de 50 l; bien entretenue et présentant bien, je n'ai pas jugé bon de m'en séparer. Comme à l'accoutumée, elle l'avait posée sur l'évier pour passer la serpillère sans problème. Ma cuisine est minuscule et la moindre place vaut de l'or.
La dame ne pouvait pas voir l'enfilade salon-cuisine que j'apercevais de ma place, elle avait le dos tourné. Soudain, j'ai vu un spectacle effarant: l'énorme boîte en plastique a glissé de l'évier et a, positivement, sauté comme quelqu'un fait un pas dans le vide. Pas à l'instar de quelqu'un qui se pencherait à demi comme pour plonger. Ma poubelle semblait vouloir se suicider, elle glissa, tomba droite et s'étala finalement sur le carrelage, sur le côté. Un bruit énorme se produisit, il semblait que quelqu'un s'était jeté en avant à travers de la fenêtre de la cuisine et s'étalait avec fracas sur le carrelage. Un violent “bordel“ comme dirait le faux-président…
La poubelle glissait et se présentait droite mais c'était long, long, long, comme un jour sans pain (vieille expression d'autrefois) puis, après être restée comme suspendue une seconde, paf! elle est tombée. A la vision de ce spectacle étrange, j'ai poussé un grand cri, (“hahhhhh… la poubelle tombe!)“; la dame s'est précipitée (c'est elle qui m'a dit qu'elle pensait que quelqu'un pénétrait chez moi par la fenêtre) sur mon “ hahhhhh “ et n'a pas entendu “la poubelle tombe“ dans le grand fracas.
Elle a relevé la poubelle, remis le clapet blanc et le tout à sa place, sous une petite tablette accrochée au mur. Et nous sommes parties dans un grand rire, étonnées de l'aventure et, elle, de son côté, soulagée de n'avoir pas à se battre contre un intrus. Je lui avais raconté une demi-heure plus tôt les péripéties de mon four…
Elle commence à avoir l'habitude de mes histoires insolites… mais, voilà-t-il pas quelle me demande: “ne croyez-vous pas que le fait que je commence à vous croire n'ajoute pas de la “puissance?"… l'idée semble lui faire plaisir, d'autant que je réponds: “jusqu'à maintenant, les phénomènes se produisaient avec ma fille, sauf le jour où le verre a sauté sur mon cousin…. Si cela continue, je vais louer un théâtre, installer une cuisine et le spectacle sera d'attendre qu'un objet se mette à sauter ou bouger“….
L'idée lui plait tellement qu'elle me dit: “je serais avec vous, bien sûr… enfin, au premier rang“… ajoute-t-elle se disant que c'est moi, la vedette et pas elle.
Mon amie médecin, lorsque je lui raconte cela me dit: tu dois avoir un poltergeïst… sauf, qu'eux se produisent toujours dans la même maison et avec un ou une adolescente pubère dans la famille… ce qui est loin d'être notre cas. Heu… ces trucs insolites ont commencés quand ma fille avait 17 ans passés… il y a 30 ans maintenant.
Ci-après, ma poubelle, derrière elle, la poubelle papiers et plastocs, l'évier, le carrelage et une tablette à produits d'entretien; la poubelle est placée devant elle en général, pour masquer tous ces produits.

Quoi de neuf? le four électrique 

mercredi 4 octobre 2017, 07:57 CES JOURS-CI EN FAITS INSOLITES CHEZ MOI?
Le four qui s'y met aussi!
Hier soir, le 3 octobre 2017, à 22 heures cinquante-trois très exactement, j'écoutais les infos sur une quelconque chaîne infos du satellite lorsque j'entends une sonnerie très étrange. Ding-ding-ding, trois bruits rapprochés et recommencés une fois sur un petit tempo musical…. que j'entends pour la première fois. Cela provenait de la cuisine (américaine que je déteste mais on en trouve partout dans les maisons neuves). Intriguée, je me lève de mon beau canapé rouge vif, pour chercher la provenance de ce ding musical.
Je suppute in-petto que ce doit être le portable en recharge mais aussitôt je me “dispute“ moi-même puisqu'il n'est pas en charge; en trois pas, je suis dans l'espace cuisine et je cherche des yeux le trublion musical. Je balaie la pièce d'un rapide coup d'œil et c'est mon four électrique qui retient mon regard. Dans la fenêtre des options, s'affiche en clignotant, le mot “end“. Oui, mon four est en angliche, langue que je ne parle pas du tout. Mais, bon, celui qui ne connait pas la signification de “end“ n'a jamais regardé la télé ni mis les pieds dehors de chez lui.
Il clignote en silence: je dis cela parce que cela a de l'importance, on verra dans quelques phrases. J'appuie sur le bouton pour l'éteindre, comme il se doit: ce four ne s'éteint jamais –comme la plupart des fours et on se demande pourquoi. En même temps, je lis qu'il indique 14h23 au lieu de 22h55. Pourquoi? “va comprendre, Charles!"; (je ne suis pas (presque pas) influencée par la pub, c'est le prénom d'un de mes cousins!!!). Bon, c'est un cousin éloigné que je n'ai pas vu depuis presque 60 ans…
Ce four, je ne l'allume pas en été vu qu'il y fait déjà 24° en fin mai et pas loin de 30° en été dans ma cuisine. Mais, le 2 au soir, comme la température voisinait les 23,8° je me suis décidée à l'allumer pour faire cuire des cannellonis à la tomate et farcis au pâté de campagne (un farci de mon invention (peut-être); comme nous aimons ce plat, j'en fais tous les 20 jours à peu-près en hiver.
Quand le four à fini le temps de cuisson programmé, ais-je dis, il faut aller l'éteindre… d'accord. Mais, il fait une sonnerie consécutive: ding-ding… et hier soir, il n'a sonné qu'une fois. Et il a fait trois “ding“ et pas deux!
C'est un four de marque Whirpool… peut-être a-t-il voulu protester contre la visite de communication du mauvais Président que certains ont voulu mettre sur le trône? A suivre… au cas où il nous ferait un avertissement…
Alors, Charles, tu as compris où il faut que je ré-explique?

Ma télé fait ce qui lui plait 

Cliquez pour agrandir l'image
mardi 19 septembre 2017, 10:37 (bis repetita)
J'ai maintes fois raconté que mon poste de télévision m'a fait des “misères“ depuis 2102 et l'entrée dans cette maisonnette neuve; s'allumer seul, se rallumer sur des chaînes où je n'allais jamais; se bloquer même durant la minute de silence pendant les attentats de Nice….
Depuis, il a continué à me faire des soucis divers, mais, comme je ne lui accordais plus du tout d'intérêt en écrivant sur ses frasques (depuis environ deux ans c'est notre minuteur qui fait des siennes), -jaloux- il a décidé, hier (18/09/2017), seul comme un grand, de me faire un petit coucou.
A 18 H 08 (le minutage est important), j'ai décidé que la journée “voyance“ était terminée et que je pouvais passer à autre chose, écouter les informations par exemple…. J'allume donc mon téléviseur (j'ai le satellite et toutes les chaînes d'infos se trouve côte à côte)… comme à cette heure ce ne sont que actualités sportives et débats d'experts divers et avariés qui s'autorisent à s'autoriser, je n'ai pas mis le son, me contentant de regarder défiler les infos.
Sauf que ces chaînes infos (ayant plus ou moins raté le passage de l'ouragan Irma pour ne montrer qu'Harley et ses  désastres), ont passé la journée d'hier à nous “bassiner“ avec ce qu'elles supputaient voracement comme le prochain cataclysme épouvantable de l'arc Atlantique (sic). Les bandes tournantes stationnaient sur la même info: Maria va être cataclysmique…. impossible de savoir autre chose à part que le présitante va faire son premier discours à l'ONU… tu parles d'un exploit.
Comme il est 18 H 15 et qu'un nouveau bulletin va commencer, je passe sur la Chaîne météo pour savoir ce que celle-ci racontait de mieux sur Maria. Soudain, mon téléphone professionnel sonne: j'ai, aussitôt bloqué le son, laissant le téléviseur fonctionner. Je ne pensais pas qu'il aller devoir rester muet aussi longtemps. Ce n'est qu'en me levant du canapé et en faisant un premier pas pour saisir le téléphone pro que j'ai “senti“ que Marie-Martine m'appelait.
Marie-Martine me consulte depuis les environ de 1992 ou avant… peu importe. Elle préparait alors une thèse à Toulouse (dont elle est native, comme moi). Puis, son époux ayant été muté à Paris elle l'a suivi…. finalement, au cours du temps, elle s'est retrouvée dans une direction administrative des bureaux du Premier ministre.
Elle était jeune mariée au début de notre relation, désormais, elle a passé sa cinquantaine. De toujours, elle m'appelle environ une à deux fois par an… un peu plus souvent depuis qu'elle se trouve au plus haut dans les ministères. C'est un panier de crocodiles affamés, comme vous vous doutez. Plus, des tyrannosaures, à triple denture s'il en est!
Un autre de mes clients a été Conseiller du ministre des Affaires Européennes sous le quinquennat de N. Sarkosy et ce jeune homme travaillait 35 heures par jour pour faire le boulot du “Prince“, époux d'une fille de famille, des banquiers hyper-fortunés. Le Sinistre socialo a honteusement démissionné dans le courant du quinquennat, piteusement même, du jour au lendemain, laissant ses cinq conseillers sans travail dont certains sans allocations “chômage“. Vous connaissez ses autres “alligatoresques“ péripéties depuis et son procès contre l'ex-gagnant des primaires de la droite.
Ce sont les conseillers des ministres plus ou moins nombreux, qui font tout le travail pour que “leur“ ministre en tirent gloire… ou tout au moins tous les “savantages zaquis“ de leur position de voraces, tout en haut de l'échelle, sous les ors des ministères de la République. Pendant que tu rames, cher smicard.
C'était bien Marie-Martine. Il m'est très souvent arrivé de “voir“ que l'un ou l'autre de mes client-es allait m'appeler dans les deux à trois jours suivants, mais “sentir“ à l'instant même, je crois bien qu'en 34 ans de carrière professionnelle, je puisse compter cette réalité, sur les cinq doigts d'une main.

Marie-Martine avait –comme toujours- une question professionnelle à poser et, instantanément, j'ai oublié que le téléviseur était allumé, son bloqué. Je réponds à sa question puis nous bavardons de choses et d'autres, cela fait bien huit mois que j'étais sans nouvelles…. l'entretien durait déjà depuis une bonne demi-heure.
Tout à coup, j'entends des voix. Dans la chaleur de la conversation, ces voix sont faibles et  je ne comprends pas d'où proviennent ces voix étrange, étouffées voire inaudibles. Je me dis que des voisines discutent devant ma porte mais petit à petit, le “ton“ monte et je comprends que mon téléviseur n'est plus muet mais que les animateurs météo sont entrés dans “la danse“… J'interromps Marie-Martine et je lui dis: “veuillez m'excuser mais je dois me lever pour éteindre mon téléviseur…
“Comment? me dit-elle, (elle ne comprend pas ce brusque saut du coq à l'âne)….
“Quand vous avez appelé, et comme je ne pensais plus faire de “voyance“ de la journée,  j'étais en train de regarder la chaîne météo: j'avais allumé mon téléviseur dont j'ai juste coupé le son juste avant de “sentir“ que c'était vous qui m'appeliez (et donc que nous allions parler longtemps)…. il s'est rallumé….
“Ha, exact!… je l'entends dit-elle“…
J'ai dû me lever pour éteindre carrément l'appareil et je suis revenu m'asseoir à la table du salon afin de terminer ma conversation.
Incompréhension totale de Marie-Martine. J'ai du raconter quelques uns des phénomènes insolites de télépsychie qui émaillent ma vie depuis plus de 35 ans. Ce qui l'a laissée pantoise et sans voix. Nous n'avions jamais parlé de cela….
Il faut dire que lorsque l'on est directrice d'un des services de Matignon, on a d'autres chats à fouetter que d'écouter les péripéties paranormales d'une petite voyante de cambrouse sans le sou! et je sais rester à ma place, malgré son amitié.
Aujourd'hui, je remarque que c'est la seconde fois qu'un phénomène insolite se déroule alors que se trouve un tiers présent (en dehors de ma fille, bien entendu).
Si cela continue, je vais avoir toute une foule qui témoignera de “ces étranges exploits“!

La "radio“ fantôme

Une radio dans la tête?
mardi 29 août 2017, 06:55 J'utilise ce mot mais, n'est-ce pas de la télépathie? En fait, je ne suis pas sûre que cela soi l'un ou l'autre. Je devrais écrire: notre mental ou “notre cerveau, est une caisse de résonance insolite“.
Pour l'information ci-après, heureusement ces dernières années, d'autres personnes m'ont indiquées qu'elles en étaient elles-aussi “victimes“.
Je ne sais si cela provient du fait que m'intéressant “aux autres pouvoirs“ du cerveau et donc je suis toujours vigilante sur les “signes extraordinaires“, mais il m'est arrivé (depuis le printemps 1973, début des mes recherches) à de très nombreuses reprises pour ne pas dire quotidiennement, d'entendre des “voix“ lorsque mon réfrigérateur ou congélateur se déclenchent. Récemment, une autre personne, me disait qu'elle éprouvait cela, mais sur le bruit de sa machine à laver….. Je l'ai rassurée en lui indiquant que cela arrivait à d'autres qu'elle.
Contrairement à ce que vous croyez, ces voix ne me disent pas d'assassiner des gens ou de me trucider: je ne suis pas schizophrène… j'entends ces voix comme s'il s'agissait d'une conversation entre plusieurs personnes. Une conversation sans cris ni hurlements, une conversation tranquille, à bâtons rompus…. c'est un verbiage en français je pense, “l'entendement“ me le fait croire.
Je ne comprends pas du tout ce qui se dit. Je n'ai même jamais essayé d'entendre ce qui se dit. En fait, cela m'est complètement égal.
Là, est le point essentiel: si vous êtes aussi “victime“ de phénomènes incroyables comme ceux que j'ai déjà indiqués pour ma part (voir les précédentes notes et vidéos sur cette chaîne), et bien, ne vous en faites pas, vous n'êtes pas anormal-e, fous à lier, etc. Ne vous tracassez pas, ne tombez pas dans la dépression. Ce phénomène arrive à beaucoup de personnes tout à fait “normales“. Il est vital de “conserver les pieds sur terre“. Soyez pragmatistes et réalistes. Jouez à “Descartes, me voici!".
En ce qui me concerne, je ne sais même pas si j'entends les mêmes voix, les mêmes conversations. Quand cela se produit, je quitte tout simplement ma cuisine et je ne m'inquiète pas un seul instant. Je suis trop habituée.
Je ne dis pas -qu'au début-, je me suis demandée si je ne devenais pas “gaga“… Mais, comme cela n'avait aucune autre incidence dans mon quotidien, j'ai décidé de ne pas m'en faire…. comme autrefois, lorsque j'étais cibiste et que la “propague“ nous en faisait entendre de toutes les couleurs!
Un autre phénomène insolite s'est produit également cinq ou six fois depuis 1973. Il m'arrive d'“entendre“ de la musique. Cette fois-ci, je n'entends pas “à l'extérieur“ mais “dans ma tête“. C'est comme si mon cerveau était un poste de radio. La musique est parfois brouillée, parfois plus claire, de puissance ascendante ou très faible. Le phénomène dure entre cinq ou six minutes, le temps que je “prenne des mesures“ mentales contre et l'éteindre. J'y parviens bien.
Je n'ai jamais pu comprendre de quelle “radio“ il s'agissait, je n'ai jamais entendu de gingle de station qui aurait pu me renseigner. J'entendais de la musique, genre “musique de supermarché“ ou de la musique moderne, genre “slow“ donc tranquille. Comme ce n'était pas de la techno ou du rapp, c'était supportable! de plus, cela n'a jamais “envahi“ violemment ma tête… comme une fantaisie de mon esprit, m'informant qu'il y a des phénomènes psi plus étonnants les uns que les autres, à étudier ou pas.
Ce phénomène -un peu idiot- se reproduit régulièrement: dernièrement, lorsque j'ai emménagé dans le pavillon (neuf) que j'occupe depuis 2012. J'ai entendu cette “radio“ à plusieurs reprises dans la journée durant plusieurs mois, parfois le matin, parfois le soir… cela se produit quand je suis tranquille sans aucune activité de concentration quelconque. Mon “esprit“ entend monter petit à petit, régulièrement ces musiques diverses; je m'en aperçois vaguement… j'en prends peu à peu conscience. Le temps de réaliser vraiment et de me l'“approprier“ pour être sûre que c'est revenu, et hop, le simple fait de m'y intéresser, la musique commence à diminuer et disparait en douceur.
J'ai entendu au début, cette “radio“ une seule fois dans la journée, mais pas tous les jours, c'était espacé, puis, cela c'est produit plusieurs fois dans la même journée. Le phénomène a duré environ six mois, à très petite intensité, puis a cessé sans que je m'inquiète ou que je ne “m'en fasse“ un seul instant.
C'est revenu au printemps de cette année 2016, une quinzaine de jour. Je me dis qu'en forçant mon mental à m'interdire d'entendre les conversations, il me repasse les plats de la “radio mentale“!
Non, je ne suis pas folle. J'écris tout cela pour les personnes qui sont, comme moi, affecté-es par ces problèmes. Je sais que je ne suis pas la seule, on me l'a dit. Vous n'imaginez pas ce que notre mental est capable de faire.
“Dans l'état de veille normal de la conscience, il y a un dixième du cerveau en activité. N'existe-t-il pas un état où la totalité du cerveau se trouverait en activité organisée?
Le matin des magiciens (1960) - Louis Pauwels“

Décidément, il m'en veut… notre minuteur!

jeudi 10 août 2017, 09:12
Ce minuteur est aimanté et collé sur la porte du congélateur (50 l) au dessus de mon réfrigérateur; (je possède aussi une armoire congélateur de 250 l). Seule ma fille s'en sert pour son médicament anti-allergique: elle doit garder ce dernier deux minutes sous la langue avant de l'avaler.
Ce minuteur donc est bloqué en permanence sur 2.00 puisqu'il doit décompter ces fameuses minutes. Décompter -comme la règle le veut en diminuant- ….et pas dans l'autre sens, comme il a eu le culot déjà de nous faire… sans compter toutes les autres avanies de comportement qu'il a manifesté… uniquement lorsque j'étais dans les parages.
Peu de personnes ouvrent ou ferment cette porte; dont moi, étant donné que je suis la reine de ma cuisine!
Hier soir, le 9 août 2017, j'ai voulu ranger dans ce congélateur un pot de bouillon à la gélatine d'os à moelle quant en refermant la porte, le minuteur se met à sonner et marque 1 au lieu de 2.00. J'appuie aussitôt pour le stopper. La sonnerie s'éteint mais il marque toujours 1; j'ai alors compris qu'il me fallait retirer la pile sinon, il allait re-sonner dans la minute: il est de fabrication tellement minimale que, pour le mettre à 0, il faut retirer la pile, c'est dire le peu de sophistication d'icelui.
Je l'ai retourné, retiré la pile et, de rage, je ne l'ai remise que ce matin à 6 heures lorsque je me suis levée et suis retournée dans ma cuisine. Je n'ai pas jugé bon de le remettre à 2.00 pour les besoins de ma fille, elle peut bien le faire et je l'ai remis à sa place habituelle pour qu'elle le trouve plus tard en se levant. Elle a bien vu qu'il ne marquait plus ses minutes à son habitude mais elle n'a rien dit, elle a trop l'habitude que je lui en raconte de belles avec ce drôle de zig! c'est ce que j'ai fais lorsqu'elle a petit-déjeuné.
Elle ne demande même plus pourquoi son minuteur ne marque plus les 2.00 espérés, elle attend simplement que je lui raconte les nouvelles aventures qu'il m'impose.
Je sais maintenant pourquoi les piles de mes montres “ne tiennent pas“: cela fait plus de 15 ans que je ne mets plus de montre…. marre, d'en racheter trop!

Hallucinant: mon minuteur se prend pour une pendule!

minuteur télépsychie
jeudi 27 juillet 2017, 07:05 Toujours une histoire de télépsychie mentale…..
Ce mercredi 26 juillet, je me suis attablée, vers quatorze heures 15, dans la salle à manger pour mon repas… de midi (j'avais du travail et je voulais le terminer avant de déjeuner). J'allume mon téléviseur pour entendre les infos sur une des chaines infos (le son était normal) quand, tout à coup, je m'avise que j'entends un tic-tac. Je pense à l'horloge de la cuisine, qu'on n'entend pas dans la salle à manger, notamment et surtout, lorsque le téléviseur est allumé.
C'était très fort et… un peu inquiétant. On aurait pu croire que c'était le tic-tac d'une bombe comme dans un film suspense…. Intriguée, je me lève et, tout naturellement, me dirige dans la direction de l'horloge. En m'approchant, le tic-tac s'intensifie fortement, de l'ordre de 45 Db (ou plus) … je me dis en avançant que la pile doit être au bout de sa course et, par gentillesse (sic à moi-même!) me fait savoir qu'il est temps de la changer!
Je plaisante mais pas tant que cela: j'ai bien un téléphone sans fil qui, quand il est déchargé me le fait savoir en sonnant comme s'il y avait un appel… oui! c'est étonnant.
Donc, je m'approche de l'horloge et je l'écoute. Rien d'anormal. Son tic-tac habituel c'est-à-dire presque inaudible car je n'aime pas entendre des tic-tac intempestifs, ils m'empêchent de réfléchir….
Mais le bruit est plutôt fort maintenant que je suis dans ma cuisine. Je tends l'oreille et il me semble que c'est du côté du réfrigérateur que je doive aller. Je comprends encore que mon minuteur fait des siennes. Il m'a déjà fait des tas d'entourloupes (lire mes précédents film-textes sur ma chaîne Youtube) et je pensais que m'en ayant fait voir de toutes les couleurs (absurdes et étonnantes) il ne pouvait plus rien “inventer“. Ben, et si!
Ma fille est en vacances depuis plus d'une semaine et comme elle est la seule à s'en servir pour minuter le temps du médicament sur sa langue, je n'ai pas l'utilité du petit appareil. Comme n'importe quelle ménagère, je fais mes temps de cuisson au pif (ou à l'odeur de brûlé si vous voyez ce que je veux dire)!
Je m'approche d'icelui et constate qu'il marque 19 minutes au lieu de 00. Toujours le tic-tac! Je me dis qu'il me faut retirer la pile et basté, il se taira. Pour cela, je dois mettre mes lunettes de presbyte pour mieux voir comment procéder. En faisant la manœuvre, j'ai dû le secouer un minimum car, une fois les lunettes sur le nez, plus de tic-tac et le compteur revenu à 0.
Ce  compte-tour, s'est mis en route (plusieurs fois) tout seul sans qu'on le touche; il a décompté à l'envers comme un chronomètre, il à programmé le temps sans qu'on le touche et voilà que maintenant, il se prend pour une horloge… bruyante.
Mais, il n'a même pas d'engrenage pour ce faire!!!….. Mon minuteur est en permanence aimanté sur la porte du congélateur au-dessus du réfrigérateur. Je ne l'ai pas ouverte depuis le matin, très tôt.
En préparant mon repas de … quatorze heures, j'étais dans la cuisine bien sûr et je pensais, tout en le préparant, aux informations de nutrition reçues et lues sur le net, qui m'indiquaient les extraordinaires bienfaits du bouillon à la gélatine, fait avec des abattis de volailles et des os à moelle… Je me suis souvenue que, tous les dimanches, enfant, nous avions du vermicelle fait avec les abattis du poulet. Je me suis dit, pourquoi pas une cure?

Voir mes recettes: www.cuisine-toulousaine.com

J'avais acheté des os à moelle chez Pilou, mon fantastique boucher de Gagnac sur Garonne (en fait, les os sont gratuits) et j'ai mis en route un bon bouillon… juste avant de me préparer le plateau déjeuner rapide du midi (-quatorze heures).
Comme me dit ma fille, je ne devrais pas penser si fort, mon minuteur en perd la tête!

Quoi de neuf? un truc invisible

jeudi 11 mai 2017, 10:28 qui tombe sur ma chaussure
Le 11 mai 2017, vers 8h20, je suis dans la cuisine, je vais faire la vaisselle. La cuisine est une pièce en longueur de 3 m sur 5,5 m; il s'agit d'une cuisine américaine. Les constructeurs de la maison ont décidé, de façon plus que stupide, que les locataires ne savaient pas cuisiner et ont réalisé une cuisine américaine très minuscule: je dis toujours: “ici, on se croirait au camping!". Normalement, la surface généreusement accordée était de 5,20 m2 sur les plans; j'ai réussi à rajouter quelques mètres carrés supplémentaires en trichant sur une partie salon, ce qui m'a permis d'installer un four normal plutôt qu'un minuscule micro-ondes bon à réchauffer des plats surgelés tout prêts!
La cuisine rikiki, ce n'est pas mon style; ni la cuisine findus, non mais! Après avoir lu ma note, allez sur mon blog de cuisine toulousaine www.cuisine-toulousaine.com afin d'être édifié-es sur mes compétences de “cordon bleu“ de famille.
Je vais finir ma vaisselle, j'avais rempli ma bassine d'eau savonneuse un peu chaude mais elle commence à bien tiédir. Je trempe mon éponge, puis, je me retourne pour nettoyer ma gazinière. De l'évier à cette dernière il n'y a guère de pas à faire vu ses trois mètres de large bien occupés par le coin évier et le coin gazinière-four. Je tourne sur moi-même et j'avance promptement mon pied gauche pour commencer suivi du droit, bien sûr.
C'est au moment où j'appuie sur le pied gauche qu'il me semble que “quelque chose“ me tombe dessus: cela fait toc puis tombe sur le carrelage avec un toc plus assourdi. J'ai nettement senti le bruit et reçu comme un léger coup sur le dessus du pied, chaussé normalement; je ne suis jamais en charentaises à l'intérieur de ma maison.
Le “quelque chose“ ne m'a fait mal et m'a semblé peser dans les 30 à 40 g  tout de même, raison du" “toc!" entendu.
Surprise, (j'avais déjà posé le pied droit), je me recule et je cherche la raison de cette “chose“ qui me tombait dessus. J'ai eu beau scruter partout, je n'ai rien vu. Quand ma fille est passé par la cuisine, je lui ai demandé de “chercher à voir quelque chose qui est tombé“.
Elle regarde, se penche d'un côté, de l'autre: “non, je ne vois rien, il n'y a rien… tu es sûre d'avoir entendu?". La cuisine n'est pas grande, on devrait voir instantanément ce… “truc“.
Je lui explique: “j'ai bien entendu quelque chose tomber sur mon pied et même cela a fait un bon “toc“ et un autre plus étouffé, quand cela a glissé du pied“.
Elle me croît mais il n'y a rien. On ne s'appesanti pas: c'est un truc insolite, comme d'habitude.
Sauf que j'ai une petite inquiétude: jamais les insolites ne s'étaient produits sur moi ou ma fille. C'est ce que je lui ai dis en conclusion: “et ben, si cela se produit sur moi, maintenant!?".

Quoi de neuf? le truc invisible

Télépsychie du 12 avril 2017
jeudi 13 avril 2017, 08:24 Ce mercredi 12 avril 2017, après ma journée de travail, mon repas dégusté (blanquette faite maison!), je m'installe confortablement sur mon canapé rouge et j'arrive sur la fin du journal de la 6: reportage, les cheveux blancs sont l'insigne d'un problème cardio-vasculaire.
Je me marre: mon premier cheveu blanc, je l'ai vu pointer à 18 ans! Les cheveux gris, mon seul signe de vieillesse durant des années! Merci mon pouvoir de magnétisme rajeunissant qui me fait un visage de 45 ans! www.moins2rides.com.
Le journal se termine, je passe sur la une. Zut, cela ne m'intéresse pas; je file sur la 73 et il y a rerererediffusion d'un Allô Docteur. Bah, je peux toujours m'enfoncer encore plus dans le crâne ces indications médicales.
Tout à coup! grand boum! un bruit énorme, comme quelque chose de lourd qui tombe. Une chose très lourde vu l'intensité du bruit… cela fait dans les 80 Db!. Sursaut, bien sûr. Si je m'attendais!… je tourne la tête en direction du bruit, à gauche. Et je cherche des yeux le comment du pourquoi de la chose. Rien, tout est normal.
Ma fille vient à la rescousse, on regarde partout; devant la cloison et derrière. Rien d'anormal et, pourtant, quel boum! De ce côté du salon, il y a un immense radiateur à gaz. Haut d'environ 1 mètre, large de plus d'1: mes radiateurs sont froids depuis un mois; on a chaud à Toulouse et la maison est neuve donc bien thermiquement protégée. Aucun radiateur n'a fait ce genre de bruit ces derniers 5 ans, alors pourquoi celui-ci le ferait? Non, ce n'est pas le radiateur, je pense, le bruit était trop violent et sourd. Mais quoi?
Impossible de savoir. Il y a trois semaines, vers 11 h 30, j'étais en train de discuter avec mon employée de maison quand, tout à coup il a semblé que quelque chose dégringolait dans la cuisine. Elle me regarde et me dit: “je vais voir“ puis revient en disant: “je n'ai rien vu d'anormal, apparemment, rien n'est tombé?"; c'était une interrogation.
“Bof, ais-je répondu, ici, c'est souvent qu'on entend quelque chose qui tombe sans tomber ou claque sans que rien n'indiquait qu'il devait le faire. On est habituées“.
Elle est restée un peu indécise, ne sachant trop que penser. Je lui ai souvent raconté les choses insolites que nous avons vues mais j'ai vite compris qu'elle ne croit pas trop à ce genre de chose….
“J'ai l'esprit ouvert“ dit-elle. Mais, je pense qu'elle me croit à demi, sans me croire… tout en voulant me croire…. parce qu'elle comprend bien que je suis une “honnête femme“.
C'était déjà arrivé avec les employées précédentes ou d'autres visiteurs mais, à chaque fois, j'avais fait semblant de ne pas bouger pour ne point les effrayer. Pensez-donc, cela doit perturber les gens si je leur dis que, dans ma maison, les objets dansent!!!
En général, ces personnes qui ne me connaissent pas particulièrement –sans aucun doute- penseraient  que c'est une manipulation de ma part (un trucage) pour me faire remarquer et me taxeraient de “vieille folle!“.
Dans la villa précédente, (une autre rue de la même petite ville près de Toulouse où je demeure depuis 2006), je n'avais pratiquement pas de phénomènes insolites; en fait, je ne voulais pas les “voir“, ils ne m'intéressaient plus, il y en avait trop. Je me demande si le désir de les “voir“ à nouveau, pour les indiquer ici, fait qu'ils se produisent bien plus. Je me dis parfois que je devrais installer une vingtaine de caméra dans toute la maison pour tenter de les voir se produire, si tant est qu'ils le font dès que j'ai le dos tourné! Trop cher pour mon maigre budget. Tant pis! Pourtant, j'aimerais avoir une preuve de ce que j'avance. 
Je me dis que mes notes sont suffisamment sincères pour qu'on les croie exactes.

Quoi de neuf? blocages divers

Le compte-minutes qui se prend pour un chronomètre!
jeudi 2 mars 2017, 08:46 Ce dimanche 26 février 2017, j'ai remarqué que dans le canalsat à la demande il y avait proposé les 3 Blade. Je suis fan de ce genre de cinéma, j'ai déjà vu chacun de ces films au moins deux fois mais ici, ils étaient proposés ensemble et j'ai décidé de me faire une soirée cinoche.
Comme c'est un dimanche et que le téléphone ne sonne pas beaucoup, j'avais du temps en fin d'après-midi et j'ai regardé le premier Blade (histoire d'un semi-vampire qui détruit les autres vampires). Pour ce premier film, aucun problème à signaler, je l'ai vu entièrement du premier coup. Le second a commencé à se bloquer au bout de 8 m“. C'est déjà râlant mais je me suis dis, les 8 m' passeront vite. Donc, comme je sais que je dois procéder ainsi, j'éteins le décodeur par un petit bouton qui se trouve derrière le décodeur.
Au bout de quelques minutes, je supprime le film et le remet à l'enregistrement puis je patiente jusqu'au moment du blocage pour suivre mon histoire. A la 16e minute, l'image se bloque. Là, je commence à être mécontente. Je re-fais la manœuvre éteindre, patienter, supprimer l'enregistrement, re-enregistrer… etc.
Je poursuis la lecture donc et, devinez? blocage encore. Donc, il y a eu 4 blocages et attente –longue- de relecture. Avec chaque fois le “cinéma“ que j'ai indiqué ci-dessus: éteindre, rallumer et ré-enregistrer.
Pratiquement onze heures du soi. Comme le rabâchage info sur la présidentielle me fatigue en fin de journée, je me décide à revoir le 3e volet de la saga: Blade Trinity. Je commence la lecture… premier blocage. Nouvelles manœuvres. Nouveau blocage. Au bout de plusieurs blocages et comme la nuit s'avance, je décide de rendre les armes et je ne regarde pas la fin du film.
Comme ma fille était partie en week-end chez ses amis, le lendemain, encore furieuse, je lui envoi un SMS: “voulu voir Blade, blocages sans arrêts. Pas pu voir Trinity en entier“. Elle me répond en riant: “arrête de penser!".
Ce matin 2 mars, comme d'habitude, en se levant, à jeun, elle glisse son médicament sous la langue et allume le compte-minutes. J'ai déjà parlé de ce dernier dans un film sur ma chaîne Youtube.
Occupée à autre chose, je l'entends “s'étrangler“. “Ca va?"
Elle me dit: “le compte-minute, il fonctionne à l'envers!". Devant mon interrogation, elle m'explique: “je regarde et je lis: 1,27; 1,28. J'ai pas compris et du coup, j'ai avalé mais je sais pas si j'ai attendu les deux minutes!".
Je rigole et lui dis: “ce matin, réveillée à 4 h 05, je me lève à 5 h 40; je déjeune et j'allume l'ordi à 5h 30: j'ai trouvé dans mes dossiers des infos très intéressantes pour mon site et j'ai travaillé dessus“…
Elle marmonne “quand même, un compte-minute, ça va en diminuant… quand ça augmente, c'est un chronomètre!... enfin quoi, quand même…“.
Je lui dis: “Essaie de le remettre en marche. Sinon, on verra demain“.
Elle réalise la manœuvre puis revient me dire: “ça va, il est dans le bon sens“. On se marre. “Mais, arrête de penser dit-elle!".

Le portable qui ne reçoit pas ce qu'il annonce….

Portable bizarre
lundi 20 février 2017, 09:45 Pas très clair? Cela vous est arrivé?
Voyons, essayons de comprendre. Vous est-il arrivé de recevoir une sonnerie sur un portable, enfin, le bruit caractéristique annonçant l'arrivée d'un SMS, de chercher à le lire et de ne voir rien?
Je n'ai pas dit que vous avez lu la phrase rituelle: vous avez reçu un sms et qu'en souhaitant le lire, il n'y avait rien… ce qui signifie que l'expéditeur n'avait rien à dire…. Il a pourtant envoyé un SMS… mystère et boule de gomme sur son état mental.
Mais, avez-vous entendu la sonnerie sms et en regardant l'appareil, rien n'est indiqué, votre portable est tranquille et rien dans la boîte de réception SMS. Rien. Nada. Il vous “musicotte“: “tu as reçu un SMS“. Et quand vous vous évertuez à chercher le blabla envoyé, il n'y en a pas.
Cela vous est arrivé?
Moi, cela m'est arrivé plusieurs fois. Et je n'ai aucune explication. Comme tout un chacun, j'ai l'habitude du téléphone car le premier filaire je l'ai eu dans ma famille en 1969. C'était le bon temps où il fallait appeler New-York pour avoir quelqu'un à Asnières… Je plaisante à peine.
Mais un portable, c'est un appareil on ne peu plus récent.
Et ne me mettez pas dans le débat: les jeunes enfants sont nés avec le portable et l'ordinateur et pour eux c'est un élément naturel de la vie quotidienne.
Donc, mon portable me fait des "sonneries d'avertissement de réception sms" mais, en fait, il n'y en a pas.
Je ne suis aucunement versée dans la technologie des téléphones portables, je précise. Donc, je pose la question: cela arrive-t-il ce genre de choses? Merci. Cela m'arrangerait d'avoir une réponse où l'on me dirait: “mais oui,  j'ai tout le temps l'indication d'arrivée d'un SMS et je ne le retrouve pas… ce n'est pas un phénomène paranormal… tu ne vas pas en trouver partout!".
Je ne crois ni en dieu, ni diable, ni magie quelconque mais quand même, je ne voudrais pas être ignare en ce domaine. Mais, ne vous inquiétez pas, cela ne me tracasse pas plus que cela, suis curieuse, voilà tout.
Mais, une question se pose: toutes ces choses insolites qui se produisent dans ma vie de tous les jours et depuis plus de 43 ans, sont-elles “paranormales“? Oui: peut-on se demander si la fréquence d'un phénomène est un critère permettant de le qualifier de "paranormal". À partir du moment où il est observé même pour une très faible proportion de la population, est-ce le phénomène ou son explication qui devient "paranormal(e)"?
Il doit se passer des tas de phénomènes que je ne vois pas. Mais, quand un téléphone non relié à la prise murale sonne, quand une broche triplite se détache du mur, quand les prises péritel en font de même, quand des va-et-vient s'allument tous seuls, quand la télé s'allume seule, quand un cendrier se balade sur la table et répond exactement à mes sollicitations (tourne, avance, arrête!) comment ne pas s'en rendre compte? Qui ose me dire que je suis perturbée, stressée voire schizophrène?
Je ne crois en rien, je l'ai déjà dit: ni dieu, ni diable, ni ange, ni démon…. je n'ai pas monté une secte pour me faire admirer et “piquer des sous“; je ne n'écris pas aux médias pour leur dire: “hé, j'ai des talents surnaturels! je n'appelle pas les gendarmes pour dire: “je peux vous aider à trouver cet enfant disparu“; je monte pas sur mon toit pour hurler à la foule: “je suis la meilleure voyante du monde, voilà ma gloire“ comme d'autres sonnent des cloches ou gueulent au minaret….
J'écris juste sur ma page Facebook, mes blogs, ma chaîne Youtube et me lit ou me regarde qui voudra…. et puis d'ailleurs, les gens ne se battent pas pour reconnaître que disant la vérité, démystifiant sans cesse ces choses de l'invisible, de l'insolite ou du sur-naturel pour en simplifier l'explication je ne suis pas intéressante: en fait, ce qu'ils veulent c'est du sensationnel, du n'importe-quoi bien cadré, bien présenté par des formateurs d'esprits naïfs. Pilate à dit: “que demande le peuple? du pain et des jeux“. Puisque les soi-disant élites ne vous donnent plus de pain, ils vous font tenir tranquille avec les jeux qu'ils organisent dans le bon sens de l'asservissement à leur bien-pensance. Pouvez-vous ou, seulement, voulez-vous, sortir des chemins de la bien-pensance boboïste et aller sur les chemins de l'école buissonnière?


Si ce n'est la télé, c'est 

samedi 11 février 2017, 09:56 la box adsl…. Ou le portable, il faut bien que télépsychie se passe…
Contexte: je suis sur Canalsat à la demande ce jeudi 9 février 2017, afin de voir le film qui me tente. La veille, j'ai également vu un film. Tout s'est déroulé normalement, la routine…. comme depuis ces 4 dernières années où nous avons paramétré la télé avec le wifi et la box adsl.
Parfois je pense à l'année 1960 quand ma mère a fait l'achat d'un téléviseur noir et blanc avec de gros boutons et l'écran 516 lignes…. et je suis toujours un peu stupéfaite des avancées de la technique. Tous ces gens qui n'ont pas connu la vaillante époque des débuts de la télé…. je pense que j'ai vu le premier passage de Johnny avec Line Renaud en marraine…. souvenirs, souvenirs…..
Mais, revenons à nos moutons. Je tente vainement d'accéder à ce service; le téléviseur me demande; sans cesse; de brancher la connexion. Quand je vais vérifier, tout est normal. Cependant, impossible d'avoir ce que je demande. Je tente une trentaine de manœuvres: éteindre le décodeur et attendre patiemment trois minutes qu'il ré-initialise le disque dur… re-enfoncer les différentes broches et autres prises de courant…. revoir et revoir encore l'initialisation des droits…. deux jours à me casser la tête. Toutes les chaînes fonctionnent normalement. Je ne peux voir la météo locale, je ne peux pas voir des films ou autres programme à la demande. Et je m'aperçois que quand j'appuie sur le bitoniau: en savoir plus, le système me dit: vous devez être connecté pour en savoir plus. Ha bon!
J'appelle ma fille au secours par texto: marre! Elle me demande: “tu as fais ceci, tu as fais cela? – Oui, dans les 500 fois“… va falloir se mettre sur le chat de Canalsat“.
Pas de texto…. puis, nouveau gling: nouveau Sms.
“Euréka, quelle dit!, je pense savoir d'où cela provient. Cela doit être la wifi car hier matin et ce matin, je n'ai pas pu regarder mon smartphone et ma tablette; pas de connexion que cela disait“.
“Ton PC ne marchait pas non plus?
Si…. alors, ce n'est pas la wifi! sinon, t'aurais pas fait tes jeux hier soir….". Ma fille est toujours en ligne à jouer avec des copains ou des inconnus… vous connaissez le truc.
Faut appeler le service des pros chez l'opérateur…. Premier appel: toutes nos lignes sont occupées…. deuxième appel: toutes nos lignes…. Ce n'est pas parce qu'on est pro, qu'on paye plus cher sa box et autres services, qu'on est mieux servis, croyez-moi…..
Je renaude et décide de débrancher la box afin qu'elle se ré-initialise. “Mais, non, pas la peine dis ma fille“! On attend. Elle a pris en main sa tablette…. “toujours pas branché“ qu'elle dit de temps à autres. Au bout de trois à quatre minutes: “ça y est!
Je vérifie, oui, tous les voyants sont au vert.
Tout est normal….
Laisse-moi vérifier sur la télé“. Je fais, ça marche! Comme vous vous doutez, rester deux jours entiers sans le service habituel, ça casse, les habitudes… et fait renauder contre-cette-technique-qui-ne-marche-jamais! C'“est vrai que lorsque tout fonctionne sans problèmes, on ne se rend pas compte combien elle a pris de place dans notre vie quotidienne depuis ces 25 dernières années.
Quand même, je dis: “la veille, cela marche impeccable, le lendemain, clac! plus rien… (je pas pensé à la télépsychie et ce devrait, pourtant être mon premier réflexe… connaissant les habitudes)…
Ma fille dit: “c'est comme ça, depuis le temps, on le sait… ça marche et puis plus rien….! Faut s'y faire". A peu près ce que j'avais répondu quand le compte-minute s'est remis en marche quarante-cinq minutes après qu'il fut éteint, en septembre dernier.
La veille, donc, le mercredi, c'est mon portable qui a fait des siennes. Je vous raconte dans une prochaine note.

Le DVD qui s'enclenche tout seul!

Le DVD qui s'enclenche tout seul!
mardi 17 janvier 2017, 08:09
Il y a trois soirs, comme les programmes de la soirée télé ne nous convenaient pas, nous nous somme décidées pour un DVD…. nous allons en chercher à la médiathèque toulousaine. Ma fille avait choisi un film parmi le tas puis elle a lancé le décodeur en mode DVD et squizzé l'avertissement, vous savez…. de protection des droits d'auteur….
Une fois cela fait, quand il n'y a pas de publicités pour d'autres films, on se retrouve sur la page Menu…. il n'y avait plus qu'à vérifier la langue et le lancer. Comme je n'étais pas encore devant le récepteur télé, elle l'avait mis en attente puisque de son côté, elle était dans sa chambre pour vérifier je ne sais quoi sur son ordi. C'est moi qui suis arrivée la première devant le téléviseur. Le film était lancé… et en plus, il parlait néerlandais… Je lui ai lancé: “ça a commencé“. Pour elle qui savait que le film était en attente sur la page menu, elle me dit, un peu agacée: ““mais, non, c'est l'écran d'attente“. Mais, le film était bel et bien en route. Il s'est débrouillé seul… s'est mis en route. Comme il voulait. Une fois de plus: “mais enfin, je l'avais mis en attente!“…. “il en a eu assez, d'attendre tout seul, le pauvre“ ais-je répondu.
Encore une fois, la télépsychie!

La télépsychie ou psychokinèse, ou télépathie….

Le compte-minute qui s'allume tout seul
dimanche 15 janvier 2017, 07:22
ou…. appelez comme vous voulez….
Vous avez des objets qui se manifestent à vous pour vous dire qu'ils sont là?
Non?
Nous si. C'est même très courant…. que cela en devient monotone. J'en donne deux ou trois exemples…. parmi tellement d'autres que ce serait fastidieux de se souvenir de tous…
Ce matin du 30 septembre 2016, c'est le compte-minutes qui s'est manifesté. Ma fille fait une désensibilisation aux acariens; cela doit durer trois ou quatre ans. Elle doit mettre sous la langue 1 ml de produit allopathique et attendre deux minutes avant d'avaler. Ce qu'elle fait systématiquement à jeun, depuis un an et demi. Pour cela, elle a trouve plus commode de mettre un minuteur bloqué sur deux minutes et elle attend patiemment qu'il sonne. Puis éteint en avalant le médicament.
C'est un compte-minute tout simple: il décompte le temps avec deux boutons (écrits en anglais comme la France ne l'autorise pas). Reset et start. Le temps se déroule à l'envers… c'est-à-dire que vous inscrivez 2 minutes et il descend tout doucement avant de se mettre sur 0:00 tout en sonnant pour indiquer qu'il est temps d'éteindre. Il fonctionne à l'aide d'une pile AA.
Ce matin-là, ma fille procède normalement, puis elle déjeune. Ensuite, petit tour à la salle de bains. Je l'avais précédée… au moment de prendre la suite, je la vois filer rapidement, direction cuisine. Je dis depuis la salle de bains, sans avoir compris son passage rapide en cuisine: “la place est chaude ma fille!". Elle passe à tête dans l'embrasure de la porte de ma chambre en me disant: “le minuteur sonnait…. mais, je l'avais éteint???" s'exclame-t-elle étonnée.
Que voulez-vous que je réponde? “Ma fille, c'est la même chose que le cendrier baladeur: la télépsychie! (lire mes précédentes notes)… Je m'étonne qu'elle s'étonne… (oui, c'est amusant!)… encore.

https://youtu.be/cDX8XtpSKz8

Choses vues et tellement ressenties

lundi 26 septembre 2016, 06:44
Une note que j'ai fais paraître sur un autre blog le 30 août 2016
Les personnes sensibles feraient mieux de s'abstenir de lire cette note.
Je n'étais pas encore entrée dans cette profession; 11 juillet 1978, j'allais avoir 28 ans un mois moins un jour plus tard et je demeurais impasse Lavidalie à Toulouse, avec ma fille âgée de 8 ans. Depuis qu'elle m'avait parlé de la "lumière" autour des gens, environ 5 ans plus tôt, je dois dire qu'il m'arrivait de plus en plus de lire des ouvrages sur ces histoires "surnaturelles" comme je disais. Je lisais des histoires de Dame Blanche, des contes et légendes de telles ou telles autres province, la bête du Gévaudan, des ouvrages d'ufologie, sur la psychologie; bref, je farfouillais dans les rayons du bibliobus sans m'attacher à m'inféoder à une direction précise.
Si vous croyez que je m'acharnais sur un bout de viande pour savoir si j'avais le don de guérisseuse, vous vous trompez. A cette époque, je lisais  c'est tout, je ne faisais pas d'expériences. Mais, j'ai toujours pensé que pour bien comprendre il fallait expérimenter et donc, j'ai tout de même voulu faire des "expériences", pour me rendre compte par moi-même comme j'ai toujours fais jusqu'à maintenant. Je ne me laisse rien imposer des autres qui ne soit frappé du coin du bon sens.
Et encore, expérience est vraiment un mot très fort: quelles furent-elles? J'ai magnétisé un bout de viande, oui: durant trois jours. Pas la peine de faire plus, la viande était sèche comme du bois et noire comme pourrait l'être un morceau de momie égyptienne. J'ai magnétisé mes plantes pour les faire pousser; mais, je n'ai pas la main verte. Et oui, c'est incroyable, je fais germer des graines à la vitesse sidérale (disons, plus vite que ne le fait dame Nature) mais, les plantes vertes en voient de toutes les couleurs avec moi: je les arrose trop ou pas assez; bref, je suis mauvaise jardinière, je fais tout à contretemps.
J'ai aussi tenté d'enregistrer la voix de décédés dans le vide comme il sied, mais je n'ai rien entendu. Les morts ne sont jamais venus aux rendez-vous. Et donc, j'ai abandonné au bout de trois jours. J'ai tenté l'écriture automatique et je n'ai eu que des gribouillis. Bref, si j'avais été raisonnable, j'aurais dû vite cesser de me croire "super-naturelle": j'utilise n'importe quel qualificatif mais, croyez-moi, ce n'est pas parce que j'utiliserais les mots que d'autres inventent pour se faire voir et reconnaître comme des initié que je serais meilleure.
Ma blague coutumière, depuis 27 ans, quand la consultation se termine et que l'interlocuteur ou trice me dire: enfin, on verra bien. Je réponds aussitôt: ha non, c'est moi qui ai vu, c'est moi la voyante. Je les fais rire mais cela surprend toujours.
Ou bien, lorsque quelqu'un me demande: vous avez des flash? Je réponds pince sans rire: ha non, je ne suis pas un appareil photo! Je ne me prends pas au sérieux mais, ne vous mettez pas dans l'idée de vous moquer de ma profession devant moi, vous seriez vite ramassé-e! Je ne m'autorise qu'à moi-même de me moquer de mon travail. Serait-ce un petit reste de mon enfance où j'ai toujours fais ou dit l'inverse de ce que l'on tentait de m'obliger à faire?
J'étais, comme à l'accoutumée ce jour-là, en train de lire un ouvrage quelconque, appuyée sur la table de la cuisine: depuis que je sais lire, vous ne me verrez jamais assise chez moi sans tenir un livre dans les mains; j'ai plus de respect pour les livres que j'aime des chien-chiens à la mémère, c'est mon choix.  Mais, je ne fais pas de mal aux animaux; surtout s'ils n'aboient pas et ne me dérangent pas dans mes lectures.
Je me souviens de la robe que je portais; je me souviens de la chaleur de l'été toulousain; j'étais en train de lire et puis tout à coup j'ai entendu une formidable explosion dans ma tête; c'était un déchirement effroyable dans une grande boule de feu brûlante. J'en avais la bouche ouverte de surprise tant c'était violent et brutal. Mon corps sentait où il était, les fesses sur la chaise, le dos appuyé contre le dos de la chaise, le cendrier où se consumait une énième cigarette –je fumais énormément, deux à trois paquets par jour de gauloises filtre-; je sentais la chaleur de l'été, les mains moites de transpiration mais, j'étais aussi "dans" cette énorme boule de feu avec ces couleurs insoutenables du feu puissant, ardent, ravageur. Il me semblait être explosée en des milliards de cellules distinctes comme si le feu était dans mes cellules, j'englobais le vaste champ, ou la scène toute entière dans sa globalité. Je peux tenter d'expliquer, je n'y parviendrais pas et vous ne pouvez pas comprendre.
L'explosion n'en finissait pas d'être, le feu d'être ardent et violent: je sentais voler des tonnes d'acier et de plastique bouillant, tordus, enchevêtrés. J'ai vu tous, oui tous, les visages de ceux qui étaient vaporisés pour l'autre monde; j'ai vu leurs visages torturés, si étonnés. Et, en même temps, j'ai entendu les hurlements de douleur, les hurlements de la peur, les hurlements de la mort. Ces hurlements de blessés. J'ai vu, j'ai entendu, j'ai senti, ressenti de la façon que vous ne pouvez pas imaginer. Ecrire cela n'est même pas une torture, c'est inconcevable. Il n'y a aucun mot, aucun adjectif, aucun geste, aucun pleurs, aucune grimace: rien qui puisse vous l'exprimer.
Je me suis dressée toute roide et tendue pour essayer de chasser cette chose de dedans moi. Il m'a fallu serrer les dents et les poings pour que cela cesse. Quand ces choses, trucs ou comme vous voulez ont quitté ma tête et qu'à la place de l'indicible horreur inexplicable et insoutenable, l'image toute prosaïque et même, indécente, de mon réfrigérateur s'est imposée à mon regard, j'étais sans souffle, sidérée, figée, tremblante car quelque peu fébrile d'une sorte de maladie nouvelle. Quelque chose qui s'est produit et qui se reproduit encore aujourd'hui, autrement, différent mais pareil. J'ai regardé ma montre, trente minutes étaient passées depuis l'explosion; j'ai vécu trente minutes d'explosion perpétuelle et entendu les hurlements démentiels pendant trente minutes. Je tanguais un peu quand j'ai allumé la radio, posée sur le réfrigérateur et j'ai entendu un présentateur dire l'horreur de la dépêche qu'il devait "donner".
Le 11 Juillet 1978, Camping Los Alfaquès, Espagne.

La rétrocognition

C'est l'art de lire la vie des ancêtres; leur physique, leur caractère, leurs façons d'être, leur profession....
Cette faculté est très rare chez les bons voyant-es...
J'en fais partie....
Ecoutez une rétrocognition sur ma chaîne Youtube
Donnez votre sentiments en appuyant sur Pouce en l'air et abonnez-vous pour connaître mes autres vidéos à venir




Une du BLOG

TOUTES LES ARCHIVES: SOMMAIRE des archives

A suivre Archive 14


Textes de Jung
•Qu'est-ce que l'intuition?
•Faut-il suivre notre intuition?
•Synchronicité - archétype

Accueil
Visitez le compte Facebook de Josyane Joyce Voyante

Abonnez-vous à mon compte - Dites J'aime!

TOUTES LES ARCHIVES
SOMMAIRE des archives



TOUTES LES ARCHIVES; SOMMAIRE des archives


   



En téléchargent ces récits mis en ligne par Josyane JOYCE vous accédez à un contenu protégé par la loi, notamment par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle. L'éditeur n'autorise qu'un usage strictement personnel des données, informations ou contenu auquel vous accédez, limité à un enregistrement temporaire sur votre ordinateur aux fins d'affichage sur un seul écran ainsi que la reproduction, en un unique exemplaire, pour copie de sauvegarde ou impression sur papier. Toute autre utilisation est soumise à mon autorisation expresse préalable. En poursuivant votre téléchargement, vous acceptez de respecter les restrictions ci-dessus. Droits de reproduction et de diffusion réservés tous pays: inscription au Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs en date du 20 juin 2011 sous le numéro 11 - 1584 © Josyane JOYCE
La loi du 11 mars 1957 interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant causes, est illicite et constitue une contre façon sanctionnée par les articles 425 et suivants du code pénal.







Accueil


Copyright © 2014. Tous droits réservés.
Mentions légales
www.editions-josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.joyce-reves.com
www.joyce-voyance.com
www.tradi-cuisine.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.moins2rides.com
www.legende-des-siecles.com
www.bougies-joyce.com